Vous êtes sur la page Accueil > Territoires augmentés > Comment utiliser les espaces naturels pour sauver notre mémoire collective à (...)

Comment utiliser les espaces naturels pour sauver notre mémoire collective à l’ère du numérique ?

  Publié le vendredi 18 avril 2014, par Espace Jean-Roger Caussimon

Le travail artistique de David Guez se focalise depuis plusieurs années sur la question du numérique et de la « perte » de mémoire collective et individuelle résultant des usages intensifs des technologies.

Depuis 1995, ses projets artistiques sont issus de deux moteurs fondamentaux :
- la notion de « lien » : lien social, lien entre les différents médiums et entre les différentes pratiques, lien associé à une idée de l’altérité où les technologies seraient le moyen d’échanger avec l’autre ;
- la notion de « public », au sens le plus ouvert du terme : « un art ouvert et disponible à tous les publics » et au sens politique et social : « un art qui questionne les libertés publiques et intimes et qui propose des alternatives ».

La rencontre en écoute (extraits)

Il part ainsi du constat que depuis l’avènement de l’informatique et de l’Internet, notre patrimoine culturel et artistique est massivement numérisé, s’exposant ainsi à un véritable danger de disparition, dû à la fragilité et à l’obsolescence des supports de sauvegarde informatique. À travers divers dispositifs permettant de faire « des passages » entre le monde binaire - le langage informatique composé de 0 et de 1 - et le monde réel, nous réfléchirons en sa compagnie aux « moyens » de « fixer » ces représentations binaires de façon visuelle et physique afin d’en faire des sauvegardes durables.

- En savoir plus