Vous êtes sur la page Accueil > Ctrl+Alt+Kids > Premières pistes fictionnelles

Premières pistes fictionnelles

  Publié le lundi 7 octobre 2013, par Espace Jean-Roger Caussimon

Partant des lieux cités lors de l’élaboration de la cartographie subjective, quelques pistes fictionnelles ont peu à peu vu le jour à travers réflexions et débats collectifs.

Partant des fonctions des différents lieux cités précédemment, les élèves se sont séparés en deux groupes de réflexion pour commencer à se projeter dans le futur. Ils ont alors échangé leurs remarques oralement et par le biais d’un éditeur de texte libre fonctionnant en mode collaboratif et en temps réel. Voici ci-dessous quelques notes prises à cette occasion.

Tremblay pourrait être plus grande, plus moderne. Sa médiathèque serait dans les nuages et sa mairie sous la tour Eiffel pour que les touristes puissent s’y rendre. Les campagnes électorales se feraient sur internet avec des pubs réalisées par les candidats et de la musique sur youtube.

La mairie serait toute transparente pour voir les gens qui y travaillent, avec une façade et des murs à travers lesquels on pourrait passer. À certains endroits, des barreaux et des gardes pour faire croire qu’il y a à l’intérieur des choses précieuses. À l’entrée, il y aurait un grand tube qui nous enverrait directement dans le bon bureau.

Quelques habitations seraient sur la lune. Les véhicules fonctionneraient à « l’autosatisfaction ». Ils n’avanceraient pas si on est de mauvaise humeur. Toutes les voitures flotteraient dans les airs et chaque moyen de transports fonctionneraient avec plein d’énergies différentes comme la pluie, le soleil… Il n’y aurait plus d’embouteillages grâce à un système de vortex.

Le courrier serait distribué par des pigeons pouvant se téléporter, pour éviter des embouteillages de pigeons. Parfois, il serait envoyé dans une enveloppe spéciale avec un micro pour prononcer l’adresse et un bouton « entrer » pour faire partir le courrier. Tous les courriers seraient volants. Aussi, pour éviter que des personnes essaient de les attraper alors qu’ils n’en sont pas les destinataires, ils seraient équipés de mini taser.

Enfin, pour que les personnes âgées ne soient pas perdues avec toutes les technologies, il y aurait des enfants pour les aider.